Arrêter de s'excuser

Comment arrêter de s’excuser tout le temps ? (défi 11/30)

Quelqu’un vous bouscule et c’est vous qui dites pardon ! Ca vous est déjà arrivé, n’est-ce pas ? Quand on a ce réflexe, il est difficile de l’arrêter.

Mais, même si c’est difficile, il est possible d’en venir à bout, grâce à 3 étapes que vous pourrez appliquer dans bien des sitations :

  • je reconnais le problème
  • je comprend ce que cela signifie vraiment, au fond de moi
  • je met en place une stratégie et des actions pour changer

Je reconnais le problème

Les excuses, c’est bien, mais point trop n’en faut. Si vous n’avez pas confiance en vous, vous êtes peut être de ceux qui s’excusent tout le temps, alors que ce n’était pas nécessaire.

Moi-même j’avais, l’habitude (et je ne l’ai pas complétement perdue) d’être en “alerte” quasiment en permanence pour être sûr de ne pas gêner quelqu’un.

Dans les rayons de supermarché, en regardant un spectacle, dans la rue : je vérifiais plus que nécessaire si je ne génait pas quelqu’un.

  • quelqu’un qui veux me dépasser par la droite par exemple, il faut donc que je m’écarte pour le laisser passer.
  • quelqu’un qui est plus petit que moi derrière moi et qui ne voit pas le spectacle

Dans l’absolu, c’est une bonne chose de se préocupper des autres, mais là c’est trop disproportionné.

Dans ma famille on a toujours eu tendance à faire ça : ne pas vouloir gêner les autres. Comme si on était gênant rien que du fait d’être là. Alors il ne faut pas se faire remarquer.

Ça ne me gênait absolument pas,  je trouvais même ca normal : c’était une habitude.

Et j’avais même tendance à faire ça avec ma conjointe, en lui demandant de se décaler vers la droite pour laisser passer quelqu’un qu’elle n’avait pas vu par exemple. Sauf que pour elle, ce n’était pas normal que ce soit moi qui la gêne pour ne pas gêner un inconnu. L’autre personne pouvait bien faire le tour sans être gêner d’ailleurs, ou tout simplement demander pardon.

C’est là que j’ai commencé à comprendre que ma façon de faire, bien qu’habituelle, n’était pas forcément la seule ni même la meilleure. Maintenant, si je me rends compte qu’un enfant ne voit pas le spectacle parce que je suis trop grand devant lui, je vais le laisser passer avec plaisir. Mais je ne vais pas être focalisé sur le fait que, peut-être, quelque part, je peux gêner quelqu’un (sinon, autant rester chez moi au fond de mon lit, je ne gênerai personne au moins. A la place maintenant, je vais profiter du moment présent et du spectacle qui est devant moi.

Tout est question d’équilibre dans la vie.

Je comprend ce que cela signifie vraiment, au fond de moi

Au-delà du fait d’être trop attentif concernant le fait que je puisse gêner quelqu’un, ce que cela signifie, c’est que j’ai moins de valeur que les autres. Si il y a quelqu’un qui doit être gêné par une situation, ça doit être moi, et non pas quelqu’un d’autre. J’étais prêt à me sacrifier pour quelqu’un que je ne connaissais pas, et qui ne demandait d’ailleurs pas ce sacrifice de ma part.

Pourquoi s’infliger cela ?

J’ai alors pris conscience du fait que le problème vient de la valeur que je me donne. N’ayant pas une confiance en moi particulièrement forte, j’avais tendance à ne pas vouloir faire de vagues, à être gentil, à m’excuser pour être sûr de ne pas froisser les autres, … au détriment de moi-même.

Je met en place une stratégie et des actions pour changer

Pour changer le fait de s’excuser tout le temps, il n’y a pas 50 solutions. La solution principale réside dans le fait de prendre confiance en vous, chemin que vous êtes en train de parcourir car vous êtes en train de lire ces lignes.

En prenant conscience de la valeur que vous avez, et que vous vous accordez vous-même, vous vous accepterez davantage au sein de la société, vous arrêterez de vous penser inférieur aux autres.

Mettez donc en place des actions pour prendre confiance en vous:

  • lisez des livres
  • lisez les articles de blog
  • regardez des vidéos sur YouTube à ce sujet
  • mettez-vous des défis

À vous de rajouter les actions qui vous paraissent bénéfique pour que vous puissiez gagner confiance en vous.

Dans le même temps, essayez d’être attentif aux prochaines fois où vous vous excuserez alors que ça n’aurait pas été nécessaire.

En en prenant conscience, vous arriverez d’autant plus facilement à changer vos habitudes.

Si vous avez aimé l'article, partagez-le svp :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  

6 commentaires sur “Comment arrêter de s’excuser tout le temps ? (défi 11/30)

  1. Merci Matthieu.

    J’étais comme ça moi aussi avant, et je me disais que j’étais quelqu’un de très poli… Jusqu’à ce que je me rende compte qu’effectivement je ne m’attribuais pas une grande valeur. Les choses ont changé grâce à la prise de conscience et à la patience. Il en faut pour mettre en place de nouvelles habitudes 🙂

  2. Bonjour Matthieu,

    Je te remercie de cet article.

    Je suis d’accord avec toi sur le fond : quand ça vire à l’excès et que tu oublies ta propre personne, il faut voir si l’on peut essayer de diminuer cette volonté de tout le temps s’excuser.

    Après, ça peut venir d’une bonne éducation : dire pardon avant l’autre est une forme de respect de l’autre.
    Et puis, si ça ne gène pas dans l’avancée de la personne : pourquoi changer ce point ?

    Au plaisir
    Evan

    1. Bonjour Evan,

      merci pour ta question.

      Que cela vienne d’une bonne éducation n’est pas le problème en effet, au contraire. Le problème survient uniquement quand on se rend compte que cela est davantage lié à un manque d’estime de soi, qu’à une bonne éducation justement.

      Pour ma part, ça ne me gênait pas, donc pas de raison de changer en effet. Jusqu’au moment où je me rend compte que, finalement, cela est plus profond que de la simple politesse, et qu’il est trop courant pour moi, de ne pas m’accorder de me dévaluer. Donc ca me gênait bien dans mon avancée finalement, même si je n’avais pas fait le lien dans un premier temps.

      C’est donc pour construire sa confiance en soi qu’il peut être intéressant de passer par des choses comme arrêter de s’excuser trop.

      A chacun de doser où il se trouve entre les bonnes excuses et l’excès. Chacun a son “équilibre”.

  3. Bonjour Matthieu,

    Chouette sujet d’article! Vas-tu en faire un plus long sur ce sujet? On m’a parlé d’un livre “Cessez d’être gentil, soyez vrai” de Thomas d’ Ansembourg RG. Peut-être qu’il t’intéresserait aussi pour creuser le thème?

    Bien à vous,

    Serena Carniel

    1. Bonjour Serena,

      ce livre est sur ma liste des livres à lire, depuis un bon moment d’ailleurs. Mais cette liste est si grande :). Il est certain qu’il m’intéressera. J’en ferais certainement un article quand je l’aurais lu.

      A bientôt.

Répondre à Emily Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *