Ne plus être sur la défensive

Comment apprendre à ne plus être sur la défensive ? (défi 10/30)

Il vous arrive régulièrement d’être sur la défensive par rapport aux autres ? Et vous ne comprenez pas pourquoi vous vous mettez automatiquement dans cette position ?

Nous allons décortiquer ensemble ce que signifie cette posture et ce que vous pouvez faire pour vous en sortir.

Être sur la défensive = se protéger d’un danger potentiel ?

défenseNous nous mettons sur la défensive pour être prêt à affronter un danger. C’est une réaction humaine suite au ressenti d’une émotion de peur, de danger.

Le mot “danger” est vague, et chacun d’entre nous peut en avoir une définition différente selon son parcours de vie.

Quelques exemples :

  • un lion arrive face à vous, il n’y a pas de cage.

Cette peur va être partagée par la très très grande majorité des gens, car l’image d’une confrontation avec un lion dans notre esprit est synonyme d’un danger direct.

  • un ballon de baudruche éclate.

Cela provoquera un sursaut chez la plupart des personnes. Cependant, certaines personnes pourront avoir une réaction plus importante, peut-être parcequ’elle aura déjà assisté à l’explosion d’une bombe qui a tué plusieurs personnes. Le traumatisme ressortira avec le bruit de l’éclatement, qui sera interprété par le cerveau comme un signe de danger (avant de recevoir le signal complet et de pouvoir réaliser qu’il n’y a aucun danger).

  • quelqu’un vous fait un reproche.

Dans ce cas, certaines personnes se sentiront en danger, non pas comme face à un lion, mais en ressentant le fait d’être perçu comme faible et faillible, avec le risque que l’autre en profite pour nous attaquer “réellement”. Cela renvoit la personne directement à son manque de confiance en elle. La personne se mettra alors sur la défensive, considérant ce reproche comme une attaque envers sa personne, et voulant se protéger d’une potentielle nouvelle attaque.

Etre sur la défensive, c’est avoir le besoin de se protéger, souvent face à un mal être intérieur qui nous blesse beaucoup, et qui ne fait que grandir, car nous ne le traitons pas, nous le protégeons simplement.

Comment changer cette attitude ?

En premier lieu, il faut être capable de prendre une certaine distance avec la situation en cours, pour ne pas sortir de ses gonds face à quelque chose qui nous blesse.

De ce fait, prenons le temps de se mettre à la place de l’autre pour comprendre vraiment sa position (développez votre empathie), et voir qu’il n’essaie pas de se battre contre nous, il est certainement simplement à la recherche d’un élément qui améliorera sa propre vie. Voyez donc la situation en tant que spectateur.

Le plupart des personnes sont auto-centrées (malheureusement !), et leurs paroles trahissent ce qu’elles recherchent. Et elles recherchent du positif pour eux, et non du négatif pour les autres.

Partez donc du principe (qui se vérifiera dans 99% des cas) que personne ne vous veut de mal.

Vous me répondrez qu’il y a toujours des personnes mal intentionnées. Et c’est vrai, mais presque jamais dans le but de simplement faire souffrir l’autre, et donc presque toujours dans son propre intérêt direct.

En améliorant votre confiance en vous, vous diminuerez d’autant plus rapidement cette sensation d’être attaqué à la moindre phrase ou au moindre regard qui ne va pas dans le même sens que vous.

Vous avez tout ce qui est nécessaire en vous pour vous mettre en sécurité. Vous allez développer ce sentiment de sécurité en apprenant à mieux vous connaître.

Vous pourrez ensuite en profiter pour tourner ce qui serait devenu une dispute, en simple discussion intéressante, comme nous l’avons dans l’article qui vous dit d’arrêter d’être d’accord avec tout le monde.

Si vous avez aimé l'article, partagez-le svp :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    25
    Partages
  • 25
  •  

2 commentaires sur “Comment apprendre à ne plus être sur la défensive ? (défi 10/30)

  1. Merci Matthieu pour cet article.

    Pour ma part j’ai découvert que se cache toujours un besoin derrière une attitude. Ce que l’on perçoit comme négatif de prime abord n’est en fait que la recherche de la satisfaction d’un besoin 🙂

    Emily

  2. Bonjour Mathieu

    Je te remercie pour ton article !

    J’adore la photo des deux chats : c’est clairement ça, quand on réagit sur la défensive !

    C’est tellement difficile de se contrôler, surtout quand on a une personne qui est proche de soi (famille, conjoint-e) : on a souvent plus de mal à faire la distinction (même si l’on a appris à le faire avec les autres).

    Je suis bien d’accord : la majeure partie des personnes cherche à exprimer un besoin.
    Leur demander ce qu’elles ont envie, peut et va surprendre la personne mais aussi la rassurer : on l’écoute.

    Au plaisir
    Evan

Répondre à Evan de papa et patron Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *