Attention ! Vos émotions peuvent altérer vos décisions

Attention ! Vos émotions peuvent altérer vos décisions (défi 21/30)

Avez-vous déjà réfléchi à certaines des décisions que vous avez faites et… qui n’étaient pas les meilleures… en vous demandant ce à quoi vous pensiez quand vous l’avez prise ? Bien, il y a en fait une chance que vous ne “pensiez” pas vraiment. Au lieu de cela, vous avez peut-être agi sur l’émotion, et non sur l’aspect rationnel.

Plus vos émotions sont intenses, plus votre jugement risque de devenir inadéquat.

Les meilleures décisions sont prises quand il y a un bon équilibre entre les émotions et la logique, entre l’émotionnel et le rationnel. Lorsque vos émotions sont élevées, votre logique sera faible, ce qui peut conduire à des décisions irrationnelles. Et inversement, des décisions trop rationnelles peuvent manquer d’émotions.

Voici la façon dont 4 émotions (l’excitation, l’angoisse, la tristesse et la colère) peuvent nuire à votre jugement au quotidien.

L’excitation peut vous faire surestimer vos chances de réussite

Il y a une raison pour laquelle les casinos utilisent des lumières éblouissantes et des bruits forts, ils veulent que vous soyez excités. Plus vous ressentiez l’excitation, plus vous serez susceptible de dépenser de gros montants dans leur établissement.

Lorsque vous vous sentez vraiment dans l’euphorie par rapport à quelque chose, plus vous risquez de sous-estimer un risque. Que vous preniez un prêt bancaire pour une opportunité alléchante, ou que vous pariez tout votre argent sur un cheval impressionnant, vous risquez de sous-estimer votre risque lorsque vous vous sentez d’un enthousiasme débordant.

L’angoisse dans un domaine de votre vie se répand dans d’autres domaines

Si vous êtes inquiet à propos de quelque chose qui se passe dans votre vie personnelle, cela pourrait vous inquiéter dans vos décisions professionnelles. Bien que les situations soient totalement indépendantes, vous aurez probablement du mal à séparer les deux. Cela est d’ailleurs également valable dans l’autre sens.

Les sentiments de tristesse peuvent vous obliger à rabaisser vos exigences

Vous risquez de définir des objectifs assez bas lorsque vous vous sentez triste. Dans une étude, les participants ont été invités à vendre différents objets. Les participants qui se sentaient tristes fixaient leurs prix de façon inférieure aux autres participants. Il en est ressorti que les participants adoptaient peut-être cette stratégie pour valider un objectif (vendre un objet), ce qui leur procurerait sans doute du plaisir.

De mon côté, j’aurai plutôt interprété cela comme le fait que les participants se débarrasseraient plus rapidement de l’objet s’ils le mettait à bas prix, ce qu’il leur éviter d’y accorder trop de temps et d’efforts. C’est en tout cas comme cela que j’aurais pu réagir personnellement !

Créer de faibles attentes pour vous-même peut vous empêcher d’atteindre votre plus grand potentiel.

La colère peut conduire à des problèmes sur le long terme

Des émotions intenses peuvent conduire à des décisions prises très rapidement, et qui peuvent vous engager dans une mauvaise voie pour longtemps. La colère peut vous rendre particulièrement vulnérable aux choix à haut risque, un peu avec les mêmes conclusions que ce que l’on a vu plus haut concernant l’excitation. Lorsque l’on est en colère, il nous est d’autant plus difficile de réguler nos émotions et nos comportements.

Faire la part des choses entre émotions et logiques

une bonne tête et un bon coeur sont toujours une bonne combinaison

Les émotions jouent un rôle important dans le processus décisionnel. L’anxiété peut vous empêcher de faire un mauvais choix et l’ennui peut déclencher une étincelle qui vous conduit à suivre votre passion.

Pour faire des choix équilibrés, sachez reconnaître vos émotions. Faites attention à la façon dont vos sentiments se présentent et comprenez comment ces émotions peuvent fausser vos pensées à un moment précis et influencer votre comportement sur une courte période.

Augmentez votre logique et diminuez votre réactivité émotionnelle en énumérant les avantages et les inconvénients d’une décision importante. Cela vous permettra de prendre du recul sur les choses et vous aidera à réfléchir de manière plus rationnelle à propos des différentes options qui se présentent à vous, sans pour autant oublier le côté émotionnel.

Si vous avez aimé l'article, partagez-le svp :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *