Apprendre à prendre une décision

Apprendre à prendre une décision (défi 13/30)

Tous les jours, vous êtes obligé de prendre des décisions. Des grandes et des petites. Mises bout à bout, ces décisions vont changer votre vie. Mais si vous n’arrivez pas à prendre de décision, vous restez bloqué. Vous le savez au fond de vous, il est grand temps de changer cela !

Chaque décision que vous devez prendre dans une journée, vous demande de l’attention.

Pourquoi n’arrivez-vous pas prendre de décision ?

L’indécision est le pire des choix que vous pouvez faire. En effet, en prenant une décision, il ne peut se passer que 2 choses :

  • vous êtes content d’avoir pris cette décision : c’est donc la bonne décision pour vous
  • vous vous rendez compte que vous auriez faire un autre choix : génial, vous le savez maintenant, vous avez appris quelque chose d’important sur vous.

Mais s’il ne se passe ni l’un ni l’autre, c’est que vous ne vous êtes pas mouillé. Vous avez préféré rester dans votre zone de confort, plutôt que de prendre une décision. C’est plus confortable, certes, mais ce n’est pas comme cela que vous avancerez. Ok, ce n’est pas facile, mais vous êtes le seul responsable de ce que vous ne faites pas !

Le but n’est pas de vous faire culpabiliser, ça ne servirait à rien (donc si vous êtes en train de culpabiliser, mettez ces pensées de côté svp, vous allez agir dès la fin de cet article), mais juste de vous faire prendre conscience qu’il n’y a que vous qui pouvez décider de prendre une décision.

Passez à l’action

Pour mettre le pied à l’étrier, je vais vous proposer un test qui sera simple pour certains, et sans doute pas pour d’autres.

Quelque soit le moment de la journée où vous lisez cet article, votre objectif est le suivant :

  • décidez, dès maintenant, du contenu de votre prochain repas (si c’est le petit déj et que vous mangez toujours la même chose, ça ne compte pas !).

Peut-être que vous n’avez pas faim, peut-être que vous ne savez pas encore à quel endroit vous mangerez, … Faites le nécessaire pour récolter toutes les informations nécessaires (menu du restaurant sur Internet, coup de fil à votre ami pour savoir où vous vous retrouvez pour manger, …).

Si votre prochain repas est déjà préparé, faites cet exercice pour le suivant.

Et tenez vous-y !

Le fait d’anticiper, permet souvent d’être plus à l’écoute de nos besoins, et évite de ressasser plusieurs fois une chose avant de décider.

Par la suite, à vous de définir un nouveau petit défi, tous les jours par exemple.

Commencez par des choses simples, comme celle du dessus, pour que cela ressemble plus à un jeu qu’à une obligation. Plus vous serez à l’aise avec des petites choses comme cela, plus cela deviendra nature.

Commencez petit pour prendre de bonnes habitudes.

Et pour les grandes décisions ?

Ca ne vous permettra peut être pas tout de suite d’être à l’aise avec de grandes décisions telles que :

  • dois-je choisir le boulot 1 ou le boulot 2 ?
  • dois-je sortir avec cette fille ?
  • dois-je demander une augmentation à mon patron ?
  • est-ce que je veux des enfants ?

Mais ça vous mettra sur le bon chemin. Pour cela, le premier pas compte beaucoup.

Voilà où se situent les différences entre les petites et les grandes décisions. Les grandes décisions demandent :

faire des choix citation angelina jolie

Pour prendre ces grandes décisions, je me dis souvent cette phrase :

Choisir, c’est renoncer.

Cette phrase est difficile, mais réaliste, et permet de bien prendre conscience que le fait de faire un choix empêche d’en faire un autre. Cela aide à se décider, de voir ce qui nous plaît dans un choix, et ce qui nous dérange en renoncant à un autre.

Par exemple, je vais commencer à apprendre un instrument de musique. J’hésitais entre batterie et guitare. J’ai choisi batterie, ce qui signifie que je ne ferais pas de guitare.

Voilà les questions que je peux me poser :

  • est-ce que je préfère faire de la batterie ou de la guitare ?
  • est-ce que je suis prêt à renoncer à la batterie pour faire de la guitare ?
  • est-ce que je suis prêt à renoncer à la guitare pour faire de la batterie ?

Une question de confiance en soi, et de connaissance de soi

Toutes ces choses-là s’acquièrent de la même façon : en prenant le temps de vous connaître et de vous comprendre. Investissez du temps en vous.

Et comme toujours… passez à l’action !

Si vous avez aimé l'article, partagez-le svp :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *